• Home
  • |
  • Blog
  • |
  • Saint Gobain à la tête du plan de rénovation énergétique : pourrait-il y avoir conflit d’intérêt ?

Qui n’a pas entendu parler, il y a quelques années, du qualificatif de passoire thermique pour parler des habitats jugés difficiles à chauffer ?

Maintenant, pour la même problématique, on parle de passoire énergétique, changement de termes, pas de thème !

Il est vrai qu’il y a un vrai problème, je l’ai d’ailleurs déjà relevé via une vidéo “coup de gueule” et un article, mais est-il logique de confier sa résolution à des industriels ?

Une publication du Moniteur nous présente le plan d’action de notre leader national du verre, Saint Gobain, à qui l’Etat vient de confier la direction du plan gouvernemental visant à l’éradication des passoires énergétiques.

Einstein disait “On ne peut pas résoudre un problème avec le même mode de pensée que celui qui a généré le problème”

Pour comparer, nous sommes confrontés à une pandémie, chacun en pense ce qu’il veut, mon propos ne se situe pas là, mais qui accepterait que le combat engagé (juste ou pas) soit confié à un industriel des produits pharmaceutiques ?

Personne bien sûr ! Et ce qui n’a pas été engagé par nos responsables pour notre santé l’a été allègrement pour nos habitats

Seraient-ils si négligeables qu’on puisse ainsi déléguer ce qui a aussi un impact sur la santé à des industriels des produits du bâtiment ?

En effet, confier le pilotage du programme d’éradication des bâtiments à la fois non confortables, difficiles à chauffer, souvent insalubres à des producteurs et négoces de quelques produits du bâtiment revient à la même chose que confier le plan d’attaque de la Covid19 à des laboratoires pharmaceutiques et leurs trop célèbres et performants visiteurs médicaux !

Nous ne l’aurions pas accepté, accepterons-nous cette folie pour nos maisons et nos appartements ?

Qui est Saint Gobain ?

Photo de la Tour Saint-Gobain, siège social du Groupe Saint-Gobain. Photo Vbastide

Pour rappel, Saint Gobain est avant tout un producteur de verre et, en ce qui concerne l’isolation, tout naturellement, de laine de verre.

En soi, il n’y a là rien de critiquable, un industriel fabrique ce qu’il veut et essaie de le vendre, tout est en ordre en économie capitaliste.

Cette entreprise s’est diversifiée, en ce qui concerne les isolants, vers la laine de bois, les isolants sous vide, les isolants pétrochimiques et les matériaux à changement de phase. Peut-être cette entreprise a-t-elle encore d’autres cordes à son arc, je ne passe pas ma vie à analyser ses stratégies industrielles et commerciales.

Un petit passage en revue de leurs dires dans l’article du Moniteur dont j’ai déjà donné le lien ci-dessus est assez éclairant sur ce qui risque fort de se passer :

  • Les mots clés en tête de l’article : “Saint-Gobain”,  “Saint-Gobain Distribution Bâtiment France”,  “Rénovation énergétique” , “Plan de relance”,  “Négoce”, bien sûr tous avec un lien de renvoi vers… l’article qui présente encore et toujours Saint Gobain en tant que patron du plan sus-cité, on tourne en boucle ! C’est assez mal parti pour l’impartialité et la place accordée aux autres acteurs.
  • Formation, objectif RGE… Ben voyons, cette entreprises va former elle-même les artisans reconnus RGE ! Déjà que ce signe de reconnaissance est une assez vaste mascarade, autant mener la danse soi-même et engager son propre orchestre, c’est un bon moyen de choisir la musique ! Mince, on est encore passé à côté de l’impartialité !
  • Information pour le grand public… allons-y, tant qu’on y est, (extrait de l’article) : “Le site référent de Saint-Gobain, « La Maison Saint-Gobain », a d’ailleurs été mis à jour des tous derniers dispositifs d’aide et son système de mise en relation optimisé”. Décidément, où sont les autres acteurs du pilotage de ce plan ? La tribune devient exclusive !
  • Projet de solution pour l’analyse du confort : vers une start-up du groupe Saint Gobain… Aïe, aïe, aïe… ça commence à “piquer” sur le plan impartialité.
  • Biosourcé : je développe ci-avant, § laine de bois, l’intérêt réel de Saint Gobain pour les produits biosourcés, c’est très édifiant … mais se revendiquer sensible au bio est porteur, il ne suffit pourtant pas de le dire, il faut poser des actes, s’engager réellement !
  • Exemplarité : nous sommes heureux d’apprendre que Saint Gobain va aider 1000 de ses salariés dans le cadre d’un projet de rénovation globale… Tiens, est-ce à dire que certains salariés de notre fleuron national habiteraient une passoire énergétique ? Peu importe, ce que le lecteur risque d’en retenir : un bon patron qui aide ses salariés… Il est toujours bon de soigner son image au plan du social interne !

Ce que propose Saint Gobain parmi ses produits

Laine de verre

Cet isolant est fait à base de verre recyclé (verres blancs tels que vitres d’automobile brisées, vitres de menuiseries en fin de vie, bouteilles en verre…) et de silice (sable courant). C’est l’isolant le plus utilisé en France, avec son cousin germain, la laine de roche, ils couvrent environ 70% du marché.

Performance isolante réelle

Je rappelle ici que cet isolant est doté d’un bon lambda mais… non stable au-delà de 27°, comme celui de tous les produits isolants d’ailleurs… Sauf que certains restent performants au-delà de cette température.

Je pense tout particulièrement aux isolants biosourcés, ils bénéficient pour ce faire de qualités que Fourier lui-même mettait en avant (un de ceux qui ont posé les bases des mouvements de calories…). Ces qualités sont bien détaillées dans une de mes vidéos et un article dans lesquels je décortique le déphasage.

Faute de disposer d’une chaleur spécifique élevée et du fait d’une densité de mise en œuvre faible, cet isolant est assez médiocre l’été. C’est en partie à cause de ces trop faibles valeurs que la laine de verre a perdu son procès contre Actis, ce que certains ont baptisé, un peu vite, l’isolgate. J’ai longuement écrit sur ce sujet dans un article qui explique, entre autres, comment, l’été, les calories migrent dans un toit.

Elle est présentée inerte face à la vapeur d’eau et face à l’eau, c’est vrai, c’est d’ailleurs pourquoi en conditions réelles d’utilisation elle est plus sensible aux points de rosée que les isolants bio-sourcés, ce qui est présenté comme un avantage est, en réalité, un handicap ! En effet, un isolant mouillé… isole forcément moins bien ! J’ai abordé ces sujets dans une vidéo sur les qualités et limites des isolants.

Elle est pourtant présentée comme l’étalon de l’isolation, ce que, bien sûr, je conteste.

Laine de verre et écologie

Beaucoup, dont Saint Gobain, nous la vantent comme étant écologique, ce que je conteste globalement dans un article intégralement dédié à ce sujet.

Laine de verre et recyclage

Recyclage laine de verre usagée – Isover

Encore une belle couleuvre. Il n’est pas question de nier la recyclabilité de la laine de verre, c’est certainement même un des produits les plus faciles à recycler, sauf que, économiquement, c’est un gouffre et que si les laines de verre déposées devaient être recyclées pour en refaire de laine de verre, cette nouvelle production atteindrait des prix tels que personne ne l’achèterait ! J’ai aussi dénoncé ces faits dans un article.

Laine de bois

Certes Saint Gobain a racheté Isonat, producteur de laine de bois dans la Loire.

Dommage qu’une de ses actions immédiates a été de produire dans cette usine un isolant composé de… laine de bois et laine de verre.

Joli coup de com, cet isolant revendique le meilleur lambda des isolants biosourcés. En effet, dès lors qu’un isolant intègre du biosourcé, même s’il comporte beaucoup d’autres ingrédients, il est classé dans les biosourcés… Alors que peut-on lui reprocher ?

Tout simplement qu’il nécessite beaucoup plus d’énergie pour sa production qu’un isolant dont les fibres seraient à 100% d’origine végétale et que, de plus, un tel mélange en empêche le recyclage.

Extrait d’un des sites Web de Saint Gobain “En 2013, l’Activité Isolation a lancé en France le premier produit hybride combinant fibres de bois et laine de verre afin d’offrir aux adeptes du bois un produit plus performant grâce à la laine de verre.

Retrouvez plus d’informations sur www.isover.fr” Dommage que grâce au lien fourni et suite à une requête “laine bois” on ait pour seule réponse “Pas de résultat”… Ceci démontre à quel point la laine de bois est importante pour ce groupe !

Isolants pétrochimiques

Deuxième famille d’isolants sur le marché français, il aurait été dommage de passer à côté ! En bon industriel, Saint Gobain n’a pas laissé ce secteur lui échapper totalement.

Pas sûr pour autant qu’avec ce genre de produit on atteigne à la fois l’amélioration thermique d’hiver (bon); celle d’été (pas bon), la salubrité (étanchéité à la migration de la vapeur d’eau, émanations…), la sauvegarde de la planète (consommation de ressources fossiles), nos objectifs de l’accord de Paris concernant le climat (relâchement de CO2).

J’ai aussi dénoncé certains dires des producteurs de polystyrène et de polyuréthane.

J’ai présenté ici les qualités et limites de ce genre d’isolant.

Isolant sous vide

Cette escapade s’apparente plus à de la R&D et de la communication qu’à un réel projet de commercialisation (une mise place sur chantier contraignante et prix élevés).

Par ailleurs, si un jour ces isolants se développent vraiment, il est bon de rappeler ce qu’ils sont : des billes de polystyrène enfermés dans une enveloppe étanche à l’air, donc à nouveau du polystyrène tel que développé ci-avant et de plus une non perspirance totalePas terrible au plan global même si les analyses en laboratoire mettent en évidence, à juste titre, un lambda exceptionnel.

Matériaux à changement de phase

Plus que de vrais isolants, ce sont des batteries thermiques. Je me suis aussi penché sur ce sujet.

Négoce

En plus d’être un très important fabricant, le groupe Saint Gobain est aussi un très gros acteur du négoce au travers de tous les magasins “Point P”.

Conclusion

Sauf à être d’une abnégation et d’une impartialité au-delà du commun, il y a fort à parier que, même si Saint Gobain a investi ou va investir un peu d’argent (au vu des capacités du groupe), ce groupe récupèrera infiniment plus que ses investissements.

Ceci est normal dans notre système économique.

Ce qui l’est moins c’est d’avoir “confié les clés du camion” à un pilote aussi hégémonique et qui a déjà, au travers de l’article référencé en tête du mien, annoncé la couleur : moi + moi + moi + moi +…on verra s’il reste des miettes !

Plus ennuyeux, les orientations de ce groupe ont toujours été, en terme de recherche de performance énergétique, de privilégier le lambda alors que le confort dépend beaucoup plus d’autres critères.

Donc, du fait des choix de cet industriel, du fait de sa position de leader dans le monde de l’isolation et, maintenant, du fait de sa place de “patron” du plan d’éradication des passoires énergétiques, même si – … ce dont je doute fort – l’objectif d’éradication est atteint, celui de confort ne le sera pas, pas plus que la sauvegarde de la planète en son état actuel, pas plus que le respect des accords de Paris

De tout cela je me pose une question : “sincèrement, Mesdames et Messieurs nos dirigeant(e)s, avez-vous conscience de ce que vous faites ?

En tant qu’ancien du bâtiment, je sais aussi combien, quand on a “confié les clés du camion” à quelqu’un il est difficile de les lui reprendre !

Dit autrement : “TROP, C’EST TROP !”

Si vous avez envie de quelques renseignements complémentaires, vous pouvez télécharger gratuitement mon ebook “Le confort”.

Crédits Photos : Hans Braxmeier de Pixabay, Vbastide de Wikimedia, Service Presse Saint Gobain

Claude Lefrançois


Après 30 ans dans le bâtiment, ancien charpentier, ancien constructeur, ancien maître d’œuvre, formateur dans le bâtiment, expert en analyse des bâtis anciens avant travaux, auteur de nombreux articles et d’un livre “Maison écologique : construire ou rénover” aux Ed. Terre vivante, auteur de 2 ebooks disponibles sur mon blog, je suis désormais retraité. Je mets mon temps disponible et ma liberté d’expression à votre service : j’observe et j’analyse, au besoin je dénonce ou émet des idées. Bonne lecture.

Laissez-nous un commentaire !


Your email address will not be published. Required fields are marked

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Recevez librement  : "Questions fréquentes sur l'habitat ancien"

%d bloggers like this: